La compagnie

MAXENCE MAILFORT
   
    Au cinéma, Luis Bunel lui offre son premier rôle dans Le charme discret de la Bourgeoisie.
Partenaire d’Elisabeth Taylor dans The Drivers Seat, il est le Bartleby de Melville pour Maurice Ronet...

    Au théâtre, créateur de René Leys de Victor Segalen, il rencontre Roger Blin à l’Odéon pour Le Bleu de l’Eau de Vie, de Carlos Semprun. Chez Renaud-Barrault, il est dans Retour à Florence de Henry James pour Simone Benmusa. Dirigé par Georges Wilson, il joue avec Sophie Marceau dans Eurydice de Jean Anouilh.
   
    Il expérimentera peu à peu de nouveaux horizons créatifs. Tout en continuant à jouer, il mettra son expérience au service de l’écriture et de la mise en scène. Sa traduction et adaptation de Glenn, de David Young, sur la vie de Glenn Gould, est jouée à Paris en 2002. En 2004, il crée L’Or du Temps ou l’amour des mots d’amour, en hommage à Lola Mouloudji.

    Histoires d’Hommes est sa première mise en scène, reprise au théâtre des Déchargeurs en 2009 off, puis au théâtre de la Luna à Avignon pour le Festival 2009.

link


 
MAGALI BROS



Dès l’âge de dix ans, elle intègre les ateliers de Pierre Richy et participera par la suite à ses créations:
        * Trois diamants plus une femme, d’Alejandro Casona (Avant-scène n°1028);
        * Lilith ou la première femme, de Robert Merle;
        * L’Autre William, de Jaime Salom (Avant-scène n°1068);
        * Faux semblants, de Guy Foissy joué au théâtre de Menilmontant;

Mais elle participe aussi à la création de :
        * Esperadoras, adaptation d’une pièce mexicaine, mise en scène par V. Bertrand;
        * L’art d’être Victor Hugo, montage poétique;
        * Emhesilde, tragédie mediévale de F. Guillouët.

Depuis elle a joué dans des comédies :
        * Le Sofa de Sofie, d’A. Lacouture (Mélo d’Amélie);
        * Politic Academy, d’A. Ezzine, T. Sforza et N. Robin joué au théâtre Le Triomphe;
        * Les Dactylos, de M. Schisgal, mis en scène par J. P. Bazziconi, joué à l’Aktéon;
        * Du rififi à la morgue, de D. P. Devers, joué dans toute la France (Avignon).

Egalement dans un répertoire plus classique:
        * Le portrait de Dorian Gray, d’O. Wilde joué à l’espace Château Landon;
        * Kean, d’A. Dumas, mis en scène par A. Labati et joué dans toute la France;
        * La Savetière prodigieuse, de F.G. Lorca;
        * La Méprise, dans le cadre du cycle Marivaux au théâtre du Nord-Ouest.
En parallèle, elle participe depuis 2001 aux projets de la compagnie «Dans les Décors», spécialisée dans la comédie musicale jeune public, sous la direction d’A. Vaz à Paris, en province, à l’étranger et actuellement à la Comédie de Paris.




PAULINE DEVINAT

Pauline Devinat initie sa formation par la méthode Stanislavski avec Olivier Scarbonchi; elle travaillera avec les réalisateurs Émilie Deleuze et Christophe Loizillon. Elle complète sa formation auprès d’Eva St-Paul, depuis 2005.

    Elle joue dans plusieurs court-métrages entre 2002 et 2007 dont:       
        * Honeymoon Hotel de L. Caubel;
        * Herbe violette, de V. Miletic;
        * Spiderman 3,5 grammes, réalisé par le Comité de la Claque.

    En 2005, elle commence une collaboration avec Louise Deschamps qui donne naissance notamment à deux spectacles auxquelles elle participe en temps que comédienne et qui seront acceuillis au siège de la compagnie Deschamps et Makeïeff:       
        * La Vrai vie est ailleurs, (adaptation de Pierrot le fou de J-Luc Godard);
        * Le privilège des chemins, de F. Pessoa.
   
    De 2007 à 2009:
        * Trois versions de la vie, de Y. Reza et mis en scène par Eva St-Paul et Antoine Soulié à l’Aktéon. Elle y interprète l’enfant;
         * Évènements spectaculaires, scénographie de Jeanne Boujenah
        * Underground Etablissement, de René de Obaldia, mis en scène par M. Wahlter au Théâtre du Point du jour;
        * L’avare, mis en scène par J. Luc Jeener au Théâtre du Nord-Ouest.

    En 2009, elle met en scène Lettres à ma fille, de Calamity Jane, présenté à l’Aktéon comme Travail de fin d’études.




AUDE KERIVEL

Aude Kérivel débute sa formation au Conservatoire National du Val de Marne.
Elle participe à des stages «Actors studios», «Clown», et «Expression Corporelle» à l’Ecole Ange Magnetic Théâtre, avec Anne Bourgeois, Michèle Taieb et Licinio Da Silva.

    Elle jouera pour des courts métrages:
        * Autoportrait, réalisé par A. Leclerc;
        * Immixtion, réalisé par E. Meurisse;
        * Les Amoureux, réalisé par A. Campo.   

    Aude Kerivel participera à de nombreux spectacles dans toute la France:
        * Les bonnes, de J. Genet mis en scène par C. Allwright, où elle joue Solange;
        * La Tête dans le guidon, de J.C.Barc, mis en scène par K. Letellier et joué au                       théâtre du Lucernaire;
        * Kean, d’A. Dumas, et mis en scène par A. Labati;       
        * Les vacances, de J. C. Grimberg, mis en scène par I. Starkier;
        * Le Livre Blanc, de J. Cocteau, joué notamment au théatre de la Luna en Avignon;
        * L’enfant aux cheveux bleus, mis en scène par A. Campo.

    Avec la Compagnie Théâtrale du Val de Marne et le metteur en scène Pierre Della Torre, elle travaille à deux projets de création:
        * C’est quoi l’intelligence, d’Albert Jacquart;
        * De Molière à Birago Diop, joué entre Paris et le Sénégal.

Aujourd’hui, elle est formatrice en théâtre  pour des plateformes emploi-insertion et dans des projets de théâtre d’intervention sociale.